OBSERVATOIRE DU RAP GAME (105)

Les 20 ans d’Infamous de Mobb Deep, Freddie Gibbs rejoue une photo de 2 Pac, Deen Burbigo de retour avec DJ Pone, JP Manova l’arme secrète, Skepta le roi d’Angleterre, le magnifique clip de Lomepal…And All That Good Stuff ! 

QUI EST JP MANOVA ?

« L’homme invisible du rap français », « la meilleure plume du rap français »… JP Manova est peu ou pas connu du grand public mais il fait l’unanimité chez les « professionnels » et dans le microcosme du rap français. Son parcours atypique – une poignée de featurings et un album en presque vingt ans de carrière – nourrissent la légende du gaillard.  Cela ne doit pas nous distraire de l’essentiel : JP Manova sur 19h07 son premier album  produit,  mixe et bien sûr écrit ses onze titres. Et quelle écriture ! Intelligent, pertinent, avec une diction et un discours limpide JP Manova explique et déconstruit tout sans forcer. La sortie de 19h07 son premier album est une des bonnes nouvelles du rap français ce début d’année.

 

20 ANS de The Infamous 

Putain 20 ans ! La semaine passée on célébrait l’anniversaire d’un grand album de rap américain : The Infamous de Mob Deep sorti le 25 avril 1995.  Havoc derrière la console et Prodigy au micro – à peine âgé de 19 ans comme il le disait dans Shook Ones–  marchaient sur l’eau. Le duo sortait de l’échec de leur premier album Juvenile Hell deux ans plus tôt et voulait se lâcher. Ils feront plus que ça. Plus que le Juice Crew de Marley Marl et même plus que Nas, The Infamous a installé le project du Queensbridge (même si Prodigy est originaire de Long Island) sur la carte du rap américain. Leur argot, le dun language, leur look – Timbs et les vestes militaires M-65, les textes menaçants de Prodigy et la musique sombre d’Havoc ont eu un immense impact. Joyeux anniversaire duns !

DJ ORANGE CALDERON présente la mixtape Paris Is Grey

Orange Calderon est une jolie mannequin originaire de Houston installée à Los Angeles depuis 2008. Orange à ses heures perdues mixe. Sa dernière mixtape Paris Is Grey est un mélange de Hip-Hop (avec beaucoup de Drake !) , de R&B et de remixs pas trop grillés. Téléchargez ICI

 

LOMEPAL tueur en série ?

Il y a quatre ans, Lomepal alias Antoine, un jeune Parisien présentait sa première carte de visite le EP 20 mesures. En 2012, le projet Le singe fume sa cigarette avec le Bruxellois Caballero et Hologram Lo’ du groupe 1995 lui donnait une exposition supplémentaire. Lomepal au contraire de la majorité des artistes de la nouvelle école dépasse l’égotrip basique pour s’aventurer dans la poésie ou l’introspection. Dans cette veine,  La Marelle son nouveau titre toujours produit par Hologram Lo’ est servi par un très beau (et dérangeant ?) clip réalisé par  Mohamed Chabane et Adrien Lagier. Majesté le prochain EP de Lomepal sortira ce 18 mai.

 

SKEPTA : UK KING

Skepta est le roi de l’Angleterre. Déjà des titres comme Too Many Man ou Bad Boy sont des classiques des clubs de l’autre côté de la Manche. Ensuite, lorsque les Américains débarquent à Londres, ils finissent toujours par collaborer avec lui. En 2011, le MC de North London avait été invité sur le remix de Hello Good Morning de Diddy. Début mars lorsque Kanye West était de passage à Londres il a accompagné Skepta sur la scène du club Koko  l’ancien Camden Palace ! Quelques jours avant Skepta lors des Brits Awards sur All Day était venu mettre le feu durant la performance de monsieur Kardashian. Hier, Joseph Junior Adenuga alias Skepta a dévoilé le clip de Shutdown un des gros tubes de ce début d’année.

 

YELAWOLF le pari d’Eminem

Yelawolf, le protégé d’Eminem – signé sur son label Shady Records – est de retour dans les bacs. Depuis ce 21 avril il propose Love Story son deuxième album. Malgré l’échec de Radiocative  son premier album ( à peine 41 000 albums vendus en première semaine) Em’ ne l’a pas lâché. Pendant quatre ans, Yelawolf a exploré avec son beatmaker William « WLPWR » Washington et trouvé une nouvelle identité sonore. Il mélange allègrement le 808 gras, le rock lourd, le folk et parfois même du ska. Ce mélange a priori indigeste donne quelques bonnes surprises. Eminem accompagne Yelawolf sur le single Best Friend. Est-ce que ce sera suffisant pour faire accepter ce mélange ?

 

DEEN BURBIGO lance un avertissement.

Deen is back. Presque un an après la sortie du clip  Age d’Or , tiré  de son deuxième EP Fin D’Après Minuit, Deen Burbigo propose Avertis. Dès les premières secondes on entend que le rappeur de l’Entourage a pris de l’épaisseur. La voix est encore plus goudronneuse et sert des phases plus « musclées » comme « je vais les ken jusqu’à ce que j’bande plus, ils vont tous crier mon blaze comme s’ils étaient mes plans cul », « J’ai mis ma euek dans tellement de gorges, elles m’appellent toutes le polyglotte » ou le savoureux « J’te coupe un bras et puis je t’encule avec ».  Cette poésie est crachée sur une instru concoctée par les talentueux espagnols Cookin Soul.  Ajoutez les voix de Lunatic et Nubi scratchés par DJ Pone et cela donne un joli cocktail à consommer sans modération en attendant le prochain projet de Deen.

 

FREDDIE GIBBS : entouré de serpents.

On connaît tous la célèbre photo de Tupac nu dans une baignoire avec des bijoux recouvrant ses organes les plus précieux. C’est un des clichés le plus connu de David LaChapelle avec l’icône du rap. Freddie Gibbs, le rugueux rappeur de  Gary dans l’Indiana s’est inspiré de cette photo pour illustrer sa chanson Pronto. Sauf que le réal Nick Walter a choisi de se recouvrir Gangsta Gibbs de serpents.

 

Le rdv hebdomadaire des trois punchlineurs. 

Depuis quelques semaines Fabolous, Lloyd Banks et Jadakiss proposent chaque semaine un petit « trip down on memory lane ». Tous les vendredis les trois adeptes des punchlines kickent sur des instrus à l’ancienne pour le grand plaisir des fans de « bars » et des nostalgiques. Fabolous, pour l’instant le plus constant, est en plus accompagné de  DJ Clue qui comme à l’époque beugle ses drops sur les morceaux.  Fab choisit de rapper sur des gros titres des années 90 ou début des années 2000. Lloyd Banks essaie d’être plus original. Cette semaine on entendait sa voix monotone sur Passing Me By de Pharcyde et la semaine passée sur Serial Killa de Snoop ! Enfin, Jadakiss aprés avoir mis la barre très haute sur Where I’m From de Jay, a kické ce vendredi sur Young Gifted And Black de Big Daddy Kane.

 

GRADUR : Ambition française.

En France, un des lieux communs chez certains « fans » de rap est que « les Américains chantent beaucoup de conneries. Mais comme c’est en anglais ça glisse mieux ». Grâce à Gradur cette injustice envers les rappeurs français – qui eux bien sûr ont tous des textes sensés – est réparée. Aujourd’hui en France on peut aussi secouer les avant-bras sur du 808.  Merci Gradi ! Ce n’est pas tout : grâce au rappeur de Roubaix, la France a maintenant son clip à ATL avec les trois Migos, une scène dans un  strip club et même une apparition de Lil Boosie Bad Azz. Belle ambition.

Advertisements
Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une réflexion sur “OBSERVATOIRE DU RAP GAME (105)

  1. […] avril nous vous parlions ICI de la série de « freestyles friday » lancée par Fabolous.  Avec […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :