OBSERVATOIRE DU RAP GAME 112

T.I est back dans le trap, Jay Rock accompagné de Black Hippy, L’Etat 2nd traite du french bashing, Young Dro est Monsieur Atlanta, le poulet de Soul Karma, Jimmy Fallon et Justin célèbrent le hip-hop and All That Good Stuff ! 

JAY ROCK veut mettre Watts sur la carte.

Quelques heures après avoir sorti son nouvel album 90059 – le code postal de sa ville Watts-  Jay Rock  a balancé le clip de Vice City. Sur cette prod de Cardo chaque membre de Black Hippy décrit son rapport aux deux principales faiblesses de l’Homme : les femmes et l’argent.  Kendrick Lamar démarre les hostilités avec une cadence originale qui est adoptée par Jay Rock, Ab-Soul et Schoolboy Q, qui selon nous est le meilleur…Après Kendrick ! Jay Rock qui présente son deuxième album n’a pas démérité. L’époque où il était un « Sous-The Game » et qu’il glorifiait ses liens avec les Bloods est bien révolue. Son propos a évolué et, on l’entend ici, est influencé par le travail sur l »interprétation de K-Dot. On a passé cet été a célébré la ville de Compton. Jay Rock arrivera-t-il a déplacer les projecteurs sur Watts ? Vice City est un bon début. 

LETAT 2ND observe les États -Unis. 

Mercredi dernier BOLLORE + diffusait French Bashing un documentaire intéressant réalisé par Jean-Baptiste Péretié.  Ce film revenait en détail sur la relation entre notre beau pays et les Anglo-Saxons, ces jaloux, qui aiment se moquer de nous. L’ETAT2ND, alias Wacko et Be. La Beu avec le titre les Etats-Unis propose un autre point de vue.  Selon eux ce morceau  « cherche à se dégager du rapport dominé/dominant des Français aux Américains, qui à la fois leur doivent tout (surtout en Rap), mais paradoxalement leur reproche aussi tous les maux de la planète.»  French Bashing et complexe français : l’Etat 2ND continue de faire réfléchir.

FEKKY CHANTE ET SE PLANTE ?

Ce MC de South London est un nouveau venu – il ne rappe que depuis trois ans – mais il  fait déjà beaucoup parler de lui en Angleterre. Son titre avec Dizzee Rascal, Still Sittin Here, a buzzé l’été dernier. Et que dire de Way Too Much avec Skepta ? C’est un banger où il se fait enrhumer par le vétéran.  L’objectif principal de ce rappeur débordant  d’énergie était de toucher les clubs anglais. Est-ce que depuis sa signature chez Universal Fekky veut tenter quelque chose  de nouveau ? On est circonspect…

TI back  dans le Trap ! 

On ne va pas se mentir : Paperwork le dernier album de T.I n’était pas bon.  C’est la première fois en douze ans qu’un projet de l’Atlien n’est même pas certifié disque d’or. Le single pas très bon avec Iggy Azalea ironiquement appelé No Mediocre,  la direction  brouillonne de Pharrell Williams de l’album… à part quelques bons titres ce neuvième album était à rapidement oublier. C’est ce qu’à fait l’auto-proclamé King Of South. La semaine passée il est revenu avec Da Nic un EP de 5 titres sur le label indé Empire Distribution. Le premier single augure du bon : les californiens de League Of Starz derrière la console proposent une ambiance inédite pour lui. Tip de nouveau à l’aise module sa voix et donne un refrain efficace dont il a le secret. Le retour du roi est agréable.

YOUNG DRO : l’âme du South West d’ATL.

D’Juan Montrel Hart alias Young Dro est un pur produit  du Sud ouest d’Atlanta et de Campbellton Road une des artères principales du coin.  Pour le clip de son nouveau tube, « UGH « , Dro s’est installé devant le célèbre  restaurant  JJ’s RIB SHACK  sur la Campbellton Road justement , où tout le quartier se bouscule les week-ends.  On peut également apercevoir, le comique Lil Duval, Zaytoven qui a produit le titre et des figurants faire le « lean », la danse du moment dans la ville. Proche de T.I, Dro a toujours été « le chien fou » , proche de la street, plein de potentiel mais qui n’a jamais réussi à percer. Ici, Dro se plonge dans l’autotune, mais parvient à surnager  grâce à son attitude et son humour.  Son troisième album Da Reality Show sort ce 18 septembre.

LE POULET de SOUL KARMA !

« Je ne veux plus que rigoler, faire l’amour et manger du poulet » chante Yo. K dans le refrain dans ce titre qui sent bon l’été. En plus du programme alléchant qui est proposé, on peut apprécier l’excellente prod de Mad Shearz et les « seize » de  Lexa Large et Mic’D. « Poulet » est la première carte de visite de Soul Karma. Ce nouveau collectif réunit les quatre artistes mais aussi comme indiqué sur leur page Youtube, Jules Bonnot (sound+chants+beats), Adlane (video+web), et Mat Elmatou à l’image. Alléchant.

FLATBUSH ZOMBIES sont perchés.

Quel message Meechy Darko, Zombie Juice et Erick Arc Elliot de Flatbush Zombies ont-ils essayé de nous donner ?  Les textes comme d’habitude chez les trois amigos de Brooklyn tournent autour de leur passion pour les drogues en général et le LSD en particulier.  Mais quelques phases comme le dérangeant “Somebody tell Uncle Sam I want reparation, 40 acres and a pearl white slave bitch” de Meechy Darko ou le troisième couplet de Zombie Juice (No disrespect but I know some of y’all influenced by hip-hop, you take the shit too far) montrent que nos trois zombies s’emmêlent les pinceaux . Le clip qui juxtapose des images choquantes et se veut sulfureux n’aide pas. La drogue et les bons sentiments ne font pas (toujours ?) bon ménage.

QUI EST K-LY ? 

La ville d’Epinay-Sur-Seine a-t-elle son nouvel ambassadeur ? A part le fulgurant Busta Flex, les Spinassiens (et oui !) étaient orphelins dans le compétitif 9.3. K-LY et son groupe RVNHD très tôt se démarquent. Clairement tourné vers le continent américain, K-Ly  veut faire de l’entertainment et ne se met pas de limites dans les influences musicales. Depuis samedi , il propose son EP  SUPERFLAT  un EP de 4 titres dont est tiré  Premier Pas. 

JIMMY FALLON  X JUSTIN TIMBERLAKE HISTORY OF RAP PART 6

C’est devenu une institution.  Jimmy Fallon le populaire présentateur du Late Night Show With Jimmy Fallon  sur NBC chaque fois qu’il invite son camarade Justin Timberlake nous donne sa version ludique de l’histoire du rap.  A chaque fois on est emballé. D’abord parce que Justin Timberlake est crédible, Fallon est drôle et The Roots en backing band sont impeccables.  Ensuite parce qu’ils n’en font pas trop : ce 9 septembre n’était que le sixième épisode en cinq ans. Le duo a revisité entre autres Public Enemy, Whodini, Wu-Tang, les Beastie Boys, Future, le Fresh Prince  et même Come My Way du jeune Fetty Wap. Toujours un plaisir.

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Une réflexion sur “OBSERVATOIRE DU RAP GAME 112

  1. […] : le Nickerson Gardens Public Housing Apartment. C’est de ce petit coin de paradis que sort Jay Rock du T.D.E, l’acteur Tyrese et… le rond Bad Lucc. Très tôt son arme favorite a été sa bouche […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :