OBSERVATOIRE DU RAP GAME 113

Drake et Future cartonnent, Twinsmatic et Booba surprennent, Disiz s’envole, Little Simz brille, Jazzy Bazz ronronne, Crooked I reprend Axl Rose and All That Good Stuff…

DRAKE X FUTURE AU TOP !

L’album « surprise » What A Time To Be Alive  sorti par Drake et Future  est n ° 1 au  Billboard  avec 378 000 exemplaires vendus. En ces temps difficiles  c’est un très joli résultat. D’abord pour Future qui finit cette année « en balle ». Quelques mois après le succès de son troisième album Dirty Sprite 2 il replace un projet au sommet des charts. L’ATLien cette année a réellement passé un palier. Drake de son côté n’en finit pas d’enchaîner les succès. If U’re Reading This Is Too Late sa mixtape sortie en février dernier était déjà numéro un et à ce jour vendu plus d’un million d’exemplaires. Cette mixtape avec Future est déjà le cinquième projet qu’il place numéro un ! Si on peut regretter une petite baisse de qualité, Drizzou donne du contenu à ses fans avant le tant attendu Views From The Six.

TWINSMATIC : France’s Finest ? 

Ces deux garçons sont dans le vent. Des remixs de Drake et Beyoncé relayés dans des sites anglo-saxons, des parutions sur le site Highsnobiety et Hypetrak, une collaboration avec Christine And The Queens…Nadeem et Julian,  sont hype. Avant tout cela ces deux parisiens du 20 ème, ont démarré  dans le Hip-Hop avec la casquette de compositeurs. Au début strictement Hip-Hop et R&B, leur job chez Colette va élargir l’univers des deux amis d’enfance. Durant un bon moment le duo essaye de travailler avec des artistes français mais rien n’aboutit. Le premier à croire au talent de Twinsmatic ? Le Duc de Boulogne himself Booba qui les fait directement travailler sur D.U.C et les emmène en tournée. Aujourd’hui compositeurs, DJ et interprètes , Nadeem et Julian sont les porte drapeaux de la nouvelle French Touch.  A.T.R est une plongée dans un R&B dans l’air du temps très Toronto. Ajoutez  un B20 au rap sans bavures le tout servi par un clip tourné par l’inépuisable Chris Macari.

DISIZ TOP DIX ! 

Presque vingt ans de carrière, dix albums et deux Olympia sold out. « Do The Math ! » comme disent les 5 Percenters ! Disiz dans sa carrière a peut-être parfois été dans le calcul – il le reconnaît sans problèmes- mais aujourd’hui il peut être fier du résultat. Actuellement en tournée dans toute la France, pour son dixième album  Rap Machine (disponible ici depuis le 1er juin dernier)  le rappeur donne encore de la fraîcheur. Comme un rappeur (Wa Ever), produit par le jeune belge Prinzly de l’équipe Street Fabulous, met en avant l’évolution de Disiz. Depuis sa trilogie Lucide, Extra Lucide, Trans-Lucide on savait que le MC du 91 était plus qu’un kickeur : il est capable de combiner habilement chant et rap. Ici, sur la belle île de La Réunion et ses magnifiques paysages, capturés par l’objectif de We Are Movi, Disiz arrive encore à nous transporter.

YOUNG JEEZY fête son anniversaire en musique.

Petit rappel : la trap music d’Atlanta est l’équivalent du gangsta rap de Los Angeles : c’est le rap des “d-boys”. Si DJ Toomp et T.I sont les pères de ce style, Gucci Mane et Young Jeezy l’ont popularisé.  Let’s Get It: Thug Motivation 101 son premier projet en major a vu le jour il y a déjà dix ans ce 26 juillet.  Depuis la scène « trap » a beaucoup évolué et des jeunes artistes comme Migos, Young Thug ou Rich Homie Quan se sont imposés. Jeezy a fêté il y a trois jours son anniversaire. Pour ses 38 ans offert un titre à ses fans qui fait également office de  mise en bouche pour son prochain album.

JAZZY BAZZ et MONOMITE 

Une fois n’est pas coutume commençons par parler de la prod’. Aérée, simple,efficace…Si vous aimez le son de Detroit, cette musique réalisé par le parisien Monomite ne vous laissera pas insensible. Au micro, Jazzy Bazz de l’Entourage sur ce petit bijou ne fait rien de révolutionnaire.  D’ailleurs faut-il toujours écrire des choses révolutionnaires ? Et qui dernièrement a écrit quelque chose de « révolutionnaire » ?  Ce MC du 19 ème propose son regard  sur des sujets universels (les amours et les amitiés)  avec simplicité et c’est rafraîchissant. C’est aussi ce ce qu’on demande à un artiste.

YA BOY ILLINOIS a-t-il son tube ?

Il a le refrain catchy. Il a la prod entraînante et les petits couplets chantés/rappés comme il faut. Hit The Line détient tout les ingrédients du tube. En 2015 Chicago continue de placer ses pions dans le compétitif échiquier du rap américain. Il y a quatre ans, beaucoup d’artistes (comme Vic Mensa, Chance The Rapper ou Mick Jenkins) ont profité de l’appel d’air du drill pour faire découvrir leur musique. Il faut désormais ajouter à cette liste non exhaustive The Boy Illinois. Le gaillard vient du East Side(14% de chômage) a  un père chanteur qui avait un petit band (à la maison on écoutait donc Al Jarreau, Earth, Wind & Fire ou Sade) et a fait un court passage à l’University Of Illinois. Il présente depuis peu son nouvel EP Dusable presque entièrement produit par DGainz Beatz l’homme à tout faire (il réalise des clips et fait des prods) de Chicago.

LITTLE SIMZ SUPERSTAR ?
Highsobiety, VEVO, Red Bull, The Independent, BBC, The Guardian, MTV, une campagne avec la marque G-Star… Depuis un an tout le monde s’arrache Simbi Ajikawo, alias Little Simz la jeune anglaise du nord de Londres. Ce n’est pas que de la hype :  Little Simz complètement indépendante tourne au quatre coins du monde et reçoit des compliments de gens comme Mos Def ou Kendrick Lamar. En cinq ans Simz a déjà sorti quatre mixtapes, six EP et depuis deux semaines son premier album A Curious Tale of Trials + Persons. Dans cet album très varié (cela va du jazz au spoken word en passant par l’electro à la Jamie XX)  Simz joue le rôle de personnages à différentes étapes de la célébrité.

CROOKED I X AXL ROSE

Crooked I a certes changé de pseudo (il s’est depuis peu rebaptisé Kxng Crooked)  mais son immense talent de MC n’a pas bougé.  Dans son nouveau single intitulé Axl Rose  il emprunte les paroles de One In A Million  une ancienne chanson de Gun N Roses où le leader utilise l’infamant « N-Word ». Crooked I utilise cette phrase  « Police and niggers get out of my way »  pour construire une chanson où il dénonce entre autres le harcèlement policier. Bien joué !

Tagué , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :