5 CLEFS POUR COMPRENDRE LA POLÉMIQUE AUTOUR DES OSCARS 2016

La liste des nommés pour les Oscars 2016 a été publiée ce  14 janvier et pour la deuxième année consécutive aucun acteur noir n’a été retenu. Chris Rock, Jada Pinkett, « Tante Vivi » du Prince De Bel-Air, Whoopi Goldberg, Spike Lee, Charlotte Rampling,  Julie Delpy, Omar Sy, Snoop Dogg, 50 Cent, Danny Devito…  Pas un jour ne s’écoule sans une réaction des uns ou des autres. Voici cinq points pour y voir clair.

  1. LES RAISONS DE LA COLÈRE.   

Le premier à avoir lancé les « hostilités » est l’humoriste Chris Rock le maître de cérémonie des prochains Oscars. Son tweet du 15 janvier est à l’image de son travail percutant et pertinent : « “The #Oscars. The White BET Awards. »  Le lendemain, Jada Pinkett Smith évoque pour la première fois sur Twitter l’idée de ne pas se rendre à la grande cérémonie du cinéma américain : « Aux Oscars nous sommes toujours les bienvenus pour donner les trophées, amuser la galerie mais jamais pour montrer notre travail ».  Le 17 janvier, le discret Don Cheadle joue la carte de l’humour en interpellant Chris Rock sur Twitter « Yo, Chris vient me voir aux #TheOscars cette année. Ils m’ont installé au parking au niveau G ». Jusque là tout allait bien. C’est le 18 Janvier, le Martin Luther King Day  que la polémique va s’emballer. D’abord Jada Pinkett Smith publie une vidéo sur sa page Facebook où  elle explique pourquoi elle ne se rendra pas aux Oscars cette année : “il est peut-être temps de retirer toutes nos ressources et de les réinvestir dans notre communauté, nos programmes et de créer des productions pour nous-mêmes, qui reconnaissent nos mérites ». Le même jour Spike Lee, apparemment également inspiré par le Martin Luther King Day publie sur Instagram un long post pour donner lui aussi les raisons de sa colère. Notez que ni l’un ni l’autre n’a utilisé le mot « boycott ». Cela a bougé également de l’autre côté de l’Atlantique. Coïncidence du calendrier,  le lendemain, 18 janvier Idris Elba qui vient d’être élevé au rang d’officier de l’empire britannique pour services rendus à la musique et au cinéma s’est fendu d’un discours sur la diversité . Devant le parlement anglais ce fils de sierra-léonais a dénoncé le manque d’opportunités dans la production anglaise. Chris Rock sensé animer la soirée des Oscars n’a pour l’instant plus fait aucun commentaire. Quelques artistes (comme Tyrese 50 Cent) lui demandent de ne pas se présenter alors que d’autres (notamment le brillant Ricky Gervais ou Marlon Wayans) estiment qu’il devrait profiter de cette occasion.

2. LES  NOIRS SONT PARTAGES. 

Si (presque) tout le monde est d’accord sur le diagnostic de Jada Pinkett Smith, Spike Lee et d’autres acteurs Noirs (comme Jeffrey Wright, David Oyelowo ou Lupita N’Yongo) la proposition de boycott ne fait pas l’unanimité. L’actrice Whoopi Goldberg  – Oscarisée en 1990 pour son rôle dans Ghost – dans son talk show The View a dit tout le mal qu’elle pensait de cette situation. Elle estime que c’est inutile. Sa proposition ? « Ce serait plus efficace de ne pas aller voir les films qui ne vous représentent pas » . Ice Cube producteur de Straight Outta Compton, de passage il y a quelques jours en Angleterre pour la promo de son film Ride Along 2, ne se sent pas concerné. « Je ne fais pas mes films pour eux, donc je n’ai pas besoin de leur approbation » a-t-il calmement expliqué. L’attaque violente est venue de Janet Hubert restée dans les annales pour son rôle de « Aunt Viv » dans le Fresh Prince de Bel Air. Au delà de la qualité de la vidéo , d’une certaine aigreur dans le propos et des antécédents de l’actrice avec Will Smith elle questionne les réelles motivations de la femme de Will Smith. « Je trouve ça ironique que quelqu’un comme toi, qui a fait fortune avec ces personnes, veuilles les boycotter parce que tu n’as pas eu ta nomination. »  Cette défiance est partagée par l’outrancier Charlamagne Tha God animateur de la matinale sur la radio new yorkaise Power 105. Pour lui ce ne sont que « des problèmes de riches noirs » Ce point de vue est partagé par de nombreux internautes. Certains notent que les célébrités noires sont souvent discrètes lorsqu’il s’agit par exemple d’évoquer les brutalités policières subies par les noirs. En revanche, dés qu’ils n’atteignent pas leurs objectifs (comme Jay-Z avec Tidal en difficulté ou Kanye West lorsqu’il tentait de percer dans la mode)  « se souviennent » qu’ils sont noirs et que le racisme existe.

 

3.  LES « BLANCOS »  RÉAGISSENT. 

Sans surprise, cette question fait débat aussi chez les « Blancos » comme disait notre bon premier ministre Manuel Carlos Valls Galfetti. Il y a d’abord ceux qui sont très énervés comme Danny DeVito qui  déclare tout simplement que l’Amérique est un pays aux « tendances racistes ».  Mark Ruffalo, moins virulent lui condamne sur Twitter le « White Privilege qui gangrène tout le pays et surtout le système judiciaire. » George Clooney  interrogé par le magazine Variety, estime que “ l’Academy il y a dix ans faisait du meilleur boulot car il y avait plus d’Afro-Américains nommés ». Natalie Portman  invitée du JT de France 2 ce dimanche 24 janvier a déclaré que “c’est un débat très important et il faut l’avoir puisque cela montre quelque chose de très important dans notre société. »  Sir Michael Caine, apparemment n’était pas au courant de tous ces remous. A son corps défendant sa phrase  « vous ne pouvez pas voter pour un acteur uniquement parce qu’il est noir »  reprise en boucle et mise en exergue par plusieurs site a été retirée de son contexte. Lors de cet entretien sur la radio  BBC4, l’acteur de 82 ans   déclare aussi que les acteurs doivent être sélectionnés pour leurs performances et évoque le cas d’Idris Elba. « Je ne sais pas si  Idris [Elba] a été nommé parce que je l’ai vu dans le film Beasts Of No Nation et j’ai trouvé qu’il était incroyable. »  Puis il demande au journaliste « Il n’a pas été nominé ? »  Soit Michael Caine n’était pas au courant de la situation (et alors son point de vue est compréhensible) ou alors c’est décidément un très bon acteur…doublé d’une belle crapule. En revanche, il y a moins de doutes sur les propos tenus par Madame Rampling. Interrogé sur l’action de Jada Pinkett et Spike Lee, Charlotte a perdu son sang froid. L’actrice qui est nommée aux Oscars  a estimé sur Europe 1 qu’il s’agissait d’une fausse polémique. Spike Lee appelle au boycott de la cérémonie pour protester ? « C’est du racisme pour les blancs », fustige Charlotte.  Ah bon ? « Peut être que les acteurs noirs ne méritaient pas d’être dans la dernière ligne droite », rétorque l’actrice. Dans cette interview surréaliste Charlotte en a d’ailleurs profité pour indiquer qu’elle était opposée à l’instauration de quotas pour les minorités. « Pourquoi classer les gens ? », s’est-elle interrogée. « Après les retours négatifs dans les médias anglo-saxons Charlotte qui tient à sa carrière internationale a dû rectifier le tir.  « Je regrette que mes propos aient été mal interprétés » a-t-elle confié dans l’émission News Sunday Morning de la chaîne CBS. « Je voulais simplement dire que dans un monde idéal, on donnerait les mêmes chances de considération à toutes les prestations », a-t-elle clarifié. On ne voit toujours pas le rapport avec le « racisme pour les blancs » mais ce n’est pas bien grave. Brigitte Bardot et Véronique Genest peuvent préparer un  troisième couvert pour leurs prochaines soirées couscous et mafé.

 

4. ET LA FRANCE ?

Omar Sy a estimé que le boycott de la cérémonie des Oscars  pour protester contre l’absence d’acteurs noirs, allait «dans le bon sens» et «était légitime». Des mauvais esprits sur les réseaux sociaux ont noté qu’Omar était moins loquace sur la situation française. Le fait qu’il se soit installé aux Etats-Unis dés qu’il en a eu l’occasion vaut plus que tous les discours. Un autre son de cloche (sans vilains jeux de mots…) est venu de Julie Delpy présente au Festival de Sundance. Elle a déclaré sans rire : « parfois, je me dis que j’aimerais être une Afro-Américaine parce que les gens ne leur font pas de réflexion. Le plus dur, c’est d’être une femme », a-t-elle poursuivi. Quelques jours plus tard, Julie a publié un communiqué parce que évidemment elle a été mal comprise. « Tout ce que j’essayais de faire est de pointer les problèmes de l’inégalité des chances dans l’industrie pour les femmes également (comme je suis une femme). Je n’ai jamais eu l’intention de sous-estimer la lutte de quelqu’un d’autre ! » Ok. D’accord Julie. Bref, chez nous les acteurs noirs n’ont pas besoin de boycotter la cérémonie des Césars. Eux vont plus loin :  ils boycottent l’industrie du cinéma français en refusant systématiquement tous les premiers rôles. Et oui les noirs en France vont au bout de leurs convictions !

 

5. UN PROBLÈME AMERICAIN. 

N’en déplaise à Charlotte, Julie ou d’autres qui feignent de voir l’évidence il y a bel et bien un problème. Les chiffres sont éloquents. Depuis la première cérémonie des Oscars, seuls quinze acteurs noirs, ont reçu l’Oscar du Meilleur acteur ou de la Meilleure actrice. L’année dernière une étude dirigée par l’Université de Southern California après avoir étudié 700 films à gros budget donnait des chiffres accablant : sur 700 films étudiés  seulement 6% des réalisateurs étaient noirs. La semaine dernière, le Mirror a publié cette infographie :

La présidente de l’académie des Oscars – une femme noire- vient d’annoncer des réformes : les Oscars vont porter à 50% le nombre de ses membres féminins d’ici à 2020, et immédiatement ajouter trois sièges au conseil d’administration, trois sièges attribués à des minorités. Il reste environ un mois avant la cérémonie des Oscars 2016 qui se tiendra le 28 février prochain.  Le profond malaise provoqué par l’absence des noirs au cinéma ne sera pas résolu en ce laps de temps si court. Il faudra faire table rase et essayer de parler sereinement de la représentativité des noirs au cinéma, des rôles qui leurs sont attribués et évoquer l’image des noirs dans la société américaine.

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

4 réflexions sur “5 CLEFS POUR COMPRENDRE LA POLÉMIQUE AUTOUR DES OSCARS 2016

  1. TheKonnard Deguada dit :

    Très bon et excellent résumé. Pour enfoncer le clou (noir?) le meilleur exemple c’est CREED.
    Stallone est nominée pour le second rôle….Mais qui à le premier rôle?
    Pire il obtient un Golden globe pour le second rôle et pas Michael Bakari Jordan .

    Aimé par 1 personne

  2. Onestas dit :

    Super article bravo !
    Je vais confiance à chris rock pour un discours d’ouverture fin, exact, et drôle

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :