Etats-Unis : RODNEY KING est mort. Pas Le racisme.

Rodney King la victime de violences policières en 1991  a été retrouvé mort ce dimanche  à Rialto en Californie. L’acquittement des policiers dans cette affaire avait provoqué de violentes émeutes raciales qui avaient embrasé la Ville des Anges pendant plusieurs jours.  Retour sur une époque trouble et petit coup de projecteur sur la situation actuelle.

Los Angeles. 3 Mars 1991. Rodney King roule en état d’ ébriété. En plus il roule vite. Trop vite. Il tente d’échapper aux policiers car il a des précédents avec la justice. Lorsqu’il est finalement arrêté cela va vite : 15 minutes. Lui va trouver cela long. Trop long. Les quatre officiers le  frappent, le matraquent et  le «tasent» 56 fois ! Résultat ? Des fractures osseuse du visage, des dents cassés,  des lésions rénales, la cheville droite cassée  et surtout  des lésions cérébrales permanentes et un traumatisme émotionnel et physique. Heureusement un habitant sorti regarder ce qu’il se passe enregistre tout avec son caméscope  et envoie une copie de la cassette à une  télévision locale. Rapidement le monde entier découvre effaré la violence et le racisme des LAPD. Pour certains  habitants de Los Angeles c’est la routine.

A l’époque aux Etats-Unis et plus spécialement à Los Angeles il y a beaucoup de tension entre les communautés. Ainsi 13 jours après le passage à tabac de Rodney King,  Latasha Harlins, une ado de quinze ans se faisait assassiner par un commerçant coréen. Le rappeur 2 Pac mentionnera ce crime dans de nombreuses chansons.  Ice Cube (dans le controversé  « Black Korea ») aussi. D’ailleurs trois ans plus tôt avec son groupe NWA Ice Cube criait déjà le prémonitioire  « Fuck The Police »… Ajoutez sur ce nid de rancœurs des uns et de racisme des autres, une guerre de gangs endémiques, l’explosion du crack et une police gangrenée par des affaires de corruption et même de falsifications de preuves . C’est une vraie bombe à retardement. L’étincelle sera allumée un an plus tard. Les quatre policiers après un  examen de la vidéo et sept jours de délibération seront jugés  par un jury composé de 10 Blancs sur 12 non coupables.  Incroyable.

20 ans plus tard les Etats-Unis ont certes  élu un Noir à la Maison Blanche mais tout n’a pas changé. LA est devenu plus sûre mais la ville de Chicago  par exemple connaît une flambée de violence  ( 8 morts et 46 blessés le week-end dernier) et une explosion des gangs. Aux Etats-Unis les communautés se superposent mais ne se mélangent toujours pas.  Ainsi Georges Zimmerman l’assassin présumé de l’adolescent Trayvon Martin a reçu plus de 200 000 dollars de donations d’anonymes à travers le pays… Parcourez aujourd’hui les forums des journaux américains sur la Toile  concernant le décès de Rodney King. Vous lirez  des commentaires expliquant que « Rodney King n’avait pas à rouler ivre » ou encore « que la vidéo ne montre pas le début de l’interpellation où Rodney King agresse les policiers ».  Effrayant.

Depuis son passage à tabac il y a vingt ans, Rodney King  a eu du mal à vivre une vie stable. C’est le moins que l’on puisse dire : il a été arrêté ou détenu par la police au moins une douzaine de fois pour des accusations allant de conduite en état d’ivresse à des faits de violence.  Il y a quelques mois l’homme  avait fait la tournée des médias américains  . Il décrivait cette sombre nuit, faisait  la promotion de son livre  , The Riot Within: My Journey from Rebellion to Redemption et revenait sur sa vie minée par l’alcoolisme.  Il se serait noyé dans sa piscine ce matin. Triste fin.

Rodney King peut reposer en paix. Les Américains, eux, doivent rester éveillés.

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 réflexions sur “Etats-Unis : RODNEY KING est mort. Pas Le racisme.

  1. […] McDuffie mort suite à des blessures infligées par des policiers reconnus non-coupables, en 1991 après l’affaire Rodney King à Los Angeles, à Cincinatti en 2001, suite à la mort de Timothy Thomas assassiné par des policiers, en 2009 à […]

    J'aime

  2. […] du gars « violent-avec-un passé-de-délinquant » vous nous le servez depuis Rodney King en 1991 […]

    J'aime

  3. […] de Straight Outta Compton.  On voit donc les méthodes brutales de la guerre contre la drogue, le passage à tabac de Rodney King, et le harcèlement policier qui a insufflé la rage de N.W.A et notamment justifie le titre phare […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :